Bannir le commerce de grands félins en Afrique du Sud

En Afrique du Sud, les grands félins font l’objet d’un commerce et sont élevés de manière intensive. Ils sont commercialisés de manière légale, mais aussi illégale, alimentant ainsi le marché de la médecine traditionnelle asiatique et des articles de « luxe ». Ceci met en danger les grands félins et conduit à une crise de la biodiversité.

Nous nous engageons à mettre fin à l'élevage de tous les grands félins et à interdire tout commerce de grands félins et de leurs parties en provenance, à l'intérieur et à destination de l'Afrique du Sud. Mais nous avons besoin de votre aide. Signez notre pétition dès maintenant !

L'Afrique du Sud élève de nombreuses espèces de grands félins pour le commerce international et est l'un des plus grands exportateurs de grands félins et de leurs parties vers l'Asie. Le commerce illégal d'animaux sauvages est la quatrième activité criminelle au monde, et il est alimenté par le commerce de produits dérivés de grands félins en provenance d'Afrique du Sud. Cela alimente la demande des consommateurs, principalement en provenance d'Asie.  

Tous les grands félins ont besoin de protection.

L'Afrique du Sud a récemment annoncé qu'elle mettrait immédiatement fin à la domestication et à l'exploitation des lions et qu'elle fermerait leurs élevages.
Bien qu'il s'agisse d'une mesure positive de la ministre de l'environnement Barbara Creecy, elle n'est pas suffisante. Il existe d'autres espèces de grands félins en Afrique du Sud, indigènes et exotiques, qui sont exploitées et dont les populations sont menacées à l'échelle mondiale.
L'ensemble du commerce des grands félins est étroitement lié. QUETRE PATTES suivra de près le processus législatif du ministère sud-africain de l'environnement dans les années à venir et s'efforcera de faire en sorte que toutes les espèces de grands félins soient incluses dans la nouvelle législation./p>

Une industrie croissante qui exploite les animaux sauvages les plus célèbres du monde

L'exploitation des grands félins en Afrique du Sud ne cesse de croître et ne concerne pas seulement les espèces indigènes comme les lions et les léopards, mais aussi des espèces exotiques comme les tigres et les jaguars.
On estime que 12 000 lions sont élevés en captivité en Afrique du Sud. Les données ne sont pas connues pour les tigres. Les autorités sud-africaines n’ont pas été en mesure de les communiquer, malgré plusieurs demandes de la PAIA. Selon certaines organisations sud-africaines 1'500 tigres seraient cependant détenus.

Le rôle de l'Afrique du Sud dans le commerce mondial des grands félins

L'Afrique du Sud élève de nombreuses espèces de grands félins pour le commerce international et est l'un des plus grands exportateurs de grands félins et de leurs parties vers l'Asie. Le commerce illégal d'animaux sauvages est la quatrième activité criminelle au monde, et il est alimenté par le commerce de produits dérivés de grands félins en provenance d'Afrique du Sud. Cela alimente la demande des consommateurs, principalement asiatiques.

L'économie à l'ère de l'extinction de masse.

Les cinq espèces de grands félins (lion, tigre, panthère des neiges, léopard et jaguar) sont menacées par l'intervention sans précédent de l'homme, notamment le commerce, la perte d'habitat et les conflits avec la faune sauvage. Cela conduit à un déclin rapide des grands félins et contribue à une crise mondiale de la biodiversité. Utiliser l'élevage et le commerce comme prétexte à la protection des espèces revient à les exterminer par d'autres moyens.

  • Légal : le commerce signifie qu'ils peuvent être élevés en captivité et exploités pour le profit (comme animaux de compagnie, pour la chasse aux trophées ou pour le divertissement).
  • Illégal : l'Afrique du Sud contribue au commerce illégal en fournissant des animaux vivants à des fermes d'élevage en Asie et en échangeant des parties contre des médicaments traditionnels.
  • Yvonne B 29.06.2022 18:53
  • Alison F 29.06.2022 18:49
  • Nicole S 29.06.2022 18:48
  • Andrea H 29.06.2022 18:43
  • Joel G 29.06.2022 18:43
  • Sabine s 29.06.2022 18:35